Entalgine 1% gel 50 g

Entalgine 1% gel 50 g

Traitement local de courte durée chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans des traumatismes bénins : entorses (foulures), contusions.

3,95€
Attention Médicament
Code EAN : 3400930151495
Code ACL : 3015149

gel : Diclofénac de diéthylamine 1,16 g/100 g, soit Diclofénac sodique 1 g/100 g.

Excipients : Alcool isopropylique, Propylèneglycol, Caprylocaprate de cocoyle, Paraffine liquide, Macrogol 1000 monocétyléther, Carbomère 974 P, Diéthylamine, Huile essentielle de lavande, Eau purifiée, qsp 1 gel.

Excipient à effet notoire : 100 g de gel contiennent 5,00 g de propylène glycol.

Posologie 1 application, 3 fois par jour.

La durée du traitement est limitée à 4 jours.

Mode d'administration Voie locale. Faire pénétrer le gel par un massage doux et prolongé sur la région douloureuse ou inflammatoire.

Bien se laver les mains après chaque utilisation.

Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :

- A partir du 6ème mois de la grossesse (voir rubrique Fertilité, grossesse et allaitement).

- Hypersensibilité (allergie) au diclofénac ou substances d'activité proche telles qu'autres AINS, aspirine.

- Hypersensibilité (allergie) à l'un des excipients.

- Peau lésée, quelle que soit la lésion : dermatoses suintantes, eczéma, lésion infectée, brûlure ou plaie.

 

Mises en garde spéciales

·Ne pas appliquer sur les muqueuses, ni sur les yeux ; appliquer uniquement sur la région douloureuse.

·L'apparition d'une éruption cutanée après application impose l'arrêt immédiat du traitement.

·Ce médicament contient du propylène glycol et peut provoquer des irritations cutanées.

Précautions particulières d'emploi

·Ce médicament ne doit pas être utilisé sous pansement occlusif.

Grossesse et Allaitement : Par extrapolation avec les autres voies d'administration.

Grossesse L'inhibition de la synthèse des prostaglandines peut affecter le déroulement de la grossesse et/ou le développement de l'embryon ou du foetus. Les données des études épidémiologiques suggèrent une augmentation du risque de fausse-couche, de malformations cardiaques et de gastroschisis, après traitement par un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines en début de grossesse. Le risque absolu de malformation cardiovasculaire est passé de moins de 1%, à approximativement 1,5 %. Le risque paraît augmenter en fonction de la dose et de la durée du traitement. Chez l'animal, il a été montré que l'administration d'un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines provoquait une perte pré et post-implantatoire accrue et une augmentation de la létalité embryo-foetale. De plus, une incidence supérieure de certaines malformations, y compris cardiovasculaires, a été rapportée chez des animaux ayant reçu un inhibiteur de la synthèse des prostaglandines au cours de la phase d'organogenèse de la gestation. Sauf nécessité absolue, le diclofénac ne doit donc pas être prescrit au cours des 24 premières semaines d'aménorrhée (5 mois de grossesse révolus). Si le diclofénac est administré chez une femme souhaitant être enceinte ou enceinte de moins de six mois, la dose devra être la plus faible possible et la durée du traitement la plus courte possible. Au-delà de 24 semaines d'aménorrhée (5 mois révolus), tous les inhibiteurs de la synthèse des prostaglandines peuvent exposer le foetus à : ·une toxicité cardio-pulmonaire (fermeture prématurée du canal artériel et hypertension artérielle pulmonaire) ·un dysfonctionnement rénal pouvant évoluer vers une insuffisance rénale associée à un oligohydramnios. En fin de grossesse, la mère et le nouveau-né peuvent présenter : ·un allongement du temps de saignement du fait d'une action anti-agrégante pouvant survenir même après administration de très faibles doses de médicament, ·une inhibition des contractions utérines entraînant un retard de terme ou un accouchement prolongé. En conséquence, le diclofénac est contre-indiqué au cours du troisième trimestre de la grossesse au-delà de 24 semaines d'aménorrhée (5mois révolus).

Allaitement

Le diclofénac comme tous les AINS passant dans le lait maternel, par mesure de précaution, il convient d'éviter de les administrer chez la femme qui allaite. Si la situation impose son utilisation, le diclofénac gel ne doit pas être appliqué sur les seins chez les mères qui allaitent.

Fertilité Des études chez le rat n'ont pas montré d'effet sur la fertilité (voir rubrique Données de sécurité précliniques).

 

Nombre d’unités : 1
Âge minimum : 15 ans

Nature de produit : Gel anti-inflammatoire
Substance active : Diclofénac de diéthylamine
Conditionnement : Boite carton, Tube souple
Indication / Contre-indication : Déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes, Éviter le contact avec la peau, les muqueuses et la peau blessée, Éviter tout contact avec les yeux, Ne pas dépasser la dose journalière recommandée, Tenir hors de portée des enfants, Usage externe uniquement.

Tous les prix incluent la TVA - hors frais de livraison. Page mise à jour le 06/03/2021.

 

Découvrez également
Ministère de la santé Order national des pharmaciens Vérifier la légalité du site ARS Pharma Système Qualité ISO 9001 Bureau Veritas Certification Pharmacie française